Memphis (Tennessee)

Berceau du blues, la ville d’Elvis Presley avec sa vue permanente sur le puissant Mississippi, est réellement l’une des villes les plus passionnantes des États-Unis. Hélas, Memphis signifie aussi la fin tragique de la vie de King. Le 4 avril 1968, âgé d’à peine 39 ans, Martin Luther King fut abattu sur la terrasse de sa chambre d’hôtel.

L’occasion de sa visite à Memphis cette année-là fut une grève de longue durée des éboueurs. Une première marche de protestation en présence de King avait débouché sur des échauffourées, mais King continua à se démener pour une solution pacifique. À ses risques et périls !

Au cours d’une allocution au Mason Temple Church of God in Christ, on comprit clairement qu’il se sentait menacé de mort. Dans son discours « I have been to the Mountaintop », il l’exprima comme suit : “Like anybody, I would like to live a long life-longevity has its place. But I’m not concerned about that now. I just want to do God’s will.”

Motel Lorraine

C’étaient des paroles prophétiques, car le lendemain il était assassiné. Le lieu de l’attentat, le Motel Lorraine, a été aménagé depuis lors en National Civil Rights Museum. Actuellement, de grands travaux de rénovation y sont en cours. La réouverture du musée est prévue pour 2014.

Het National Civil Rights Museum

Le National Civil Rights Museum, le temple de la Church of God in Christ et maints autres lieux en relation avec les droits civiques font partie du Heritage Tour guidé par Elaine Lee Turner (heritagetours@bellsouth.net). Dans les années 1960, Elaine Lee Turner était souvent présente dans les manifestations, et elle participa aussi à la marche de Selma à Montgomery aux côtés de Martin Luther King.
Lors d’un séjour à Memphis, on peut aussi visiter le Slave Haven-Underground Railroad Museum. Cette habitation du 19e siècle, édifiée par l’homme d’affaires allemand Jacob Burkle, fut le cadre d’un autre combat pour la liberté, un siècle avant le passage de King à Memphis. La maison de Burkle servait en effet de cachette pour les esclaves, juste avant de fuir via le Mississippi vers le nord des États-Unis ou vers le Canada.

Un monument beaucoup moins noble à Memphis est la statue équestre de Nathan Bedford Forrest dans le parc éponyme. Bedford Forrest passe pour le premier Grand Wizard de l’histoire du Ku Klux Klan. Beaucoup de critiques ont fusé ces derniers temps sur cette place d’honneur accordée à une figure fortement contestée.

Mountain Top

Comme antidote, on a élevé dans le centre de Memphis une œuvre d’art intitulée “Mountain Top” à la mémoire du dernier discours de King. Les paroles de King représentent du reste un message beaucoup plus fort que les agissements racistes du Ku Klux Klan, entre-temps réduit à un mouvement très marginal.

Pour plus d’informations pratiques: www.memphistravel.com