Selma (Alabama)

Cette petite ville historique située sur le fleuve Alabama fut en 1865 le théâtre d’un des derniers affrontements lors de la guerre civile aux États-Unis. Exactement un siècle plus tard, une autre bataille y fut livrée : pour le droit de vote, par la population en grande majorité afro-américaine. La tension fut à son comble après que le jeune Jimmie Lee Jackson perdit la vie à la suite d’une manifestation dans la localité voisine de Marion. La mort tragique du jeune homme inspira à Martin Luther King cette inscription : “La mort de Jimmie Lee Jackson doit nous inciter à œuvrer sans relâche et de toutes nos forces pour faire du rêve américain une réalité. Sa mort doit démontrer que la souffrance imméritée n’est pas absurde.”

En réaction à la mort de Jimmie Lee Jackson, plus de 500 manifestants se rassemblèrent le dimanche 7 mars 1965 à Selma pour entreprendre une marche sur Montgomery, la capitale de l’Alabama. Mais à leur arrivée à l’Edmund Pettus Bridge, il furent bloqués par d’importantes forces de l’ordre qui les refoulèrent violemment au moyen de canons à eau vers le centre de Selma. Cette journée entrerait dans l’histoire sous le nom de Bloody Sunday.

Deux jours plus tard, cette fois en compagnie de Martin Luther King, 2 500 manifestants se dirigèrent vers l’Edmund Pettus Bridge. Ils y firent halte pour une prière, et à défaut d’autorisation pour continuer la marche, ils rebroussèrent chemin.

De Edmund Pettus brug

La marche sur Montgomery eut finalement lieu deux semaines plus tard. Plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées dans la Brown Chapel à Selma. Leur nombre ne cessa de grandir, et trois jours plus tard, plus de 25 000 protestataires affluèrent à l’Alabama State Capitol à Montgomery. Cela ne resta pas sans lendemain, car quelques mois plus tard, le Voting Rights Act fut signé par le président Johnson. En raison de son importance historique, cette marche entre Selma et Montgomery a été baptisée Selma-to-Montgomery National Historic Trail. À peu près à mi-chemin entre Selma et Montgomery se trouve maintenant le Lowndes Interpretive Center.

Selma-to-Montgomery National Historic Trail

La marche de Selma à Montgomery s’effectue encore chaque année, précédée par le Bridge Crossing Jubilee, une commémoration de plusieurs jours qui se situe au début de mars.

Mais tout au long de l’année, Selma entretient le souvenir des moments cruciaux de l’histoire du mouvement des droits civiques. Des deux côtés du pont se trouvent des centres d’accueil des visiteurs. Au centre de Selma, on peut visiter le Selma-to-Montgomery National Historic Trail Selma Interpretive Center, et sur l’autre rive de l’Alabama, le National Voting Rights Museum & Institute. Dans ces centres des visiteurs, des témoins survivants de la marche historique rappellent souvent leurs souvenirs avec beaucoup d’émotion. L’un d’eux est Henry Allen, qui prit ensuite le chemin du Vietnam pour un tout autre combat. Joanne Bland, organisatrice des Journeys for the Soul, était également à Selma à l’époque. Elle évoque notamment son expérience au cours d’une visite guidée de Selma.

Pour plus d’informations pratiques: www.selmaalabama.com